Composer des programmes est un des éléments-clé d'une démarche d'interprète.

Le choix des oeuvres et leur juxtaposition met en lumière ou maintient dans
l'ombre un tissu infini de liens nombreux de continuité ou de contraste, qui
perçus directement ou indirectement (inconsciemment) par le public
renouvellent l'écoute et multiplient les possibilités expressives de ce qui
est écrit. Telle oeuvre entendue après telle oeuvre va être perçue ­ et jouée
­ autrement qu'après telle autre. De cette succession se dégage un parcours
émotionnel précis et vivant. Il s'agit à proprement parler de mise en scène.
Un programme est aussi le témoignage d'une recherche, et son résultat :
succession de choix après de longues imprégnations, précisément raisonnés,
ou instinctifs, immédiats.