Ausonia est un ensemble de musiciens spécialisé dans l’interprétation sur instruments historiques de la musique des dix-septième et dix-huitième siècles, sous la direction artistique du claveciniste Frédérick Haas, et avec la complicité de la violoniste Mira Glodeanu. Fondé en 2001, à l’occasion de l’enregistrement d’un premier disque consacré à la redécouverte des sonates pour violon de François Francoeur, l’ensemble a poursuivi une démarche de recherches dont l’originalité et l’excellence ont été remarquées dans le monde entier à travers les disques et les concerts (Bozar Bruxelles, Amuz Anvers, Oudemuziek Utrecht, Centre de Musique baroque de Versailles, festivals d’Ambronay, la Chaise-Dieu, Sablé, Saint-Michel en Thiérache, Lanvellec, Musikfestpiele Potsdam, Musikfest Bremen, fondation Juan March Madrid, Wunderkammer Trieste, Early Music festival Saint Petersbourg, Montréal Baroque...). L’enregistrement du programme Rameau « que les mortels servent de modèle aux dieux », le dernier disque d’Ausonia, a été accueilli par une presse enthousiaste, et a reçu de nombreuses récompenses : disque de l’année du journal Le Monde, choc de Classica, 10/10 Classics today, 20/20 Music an sich…
Notre recherche constante des possibilités d'expression contenues dans des musiques d’exception nous a amenés à réunir des instruments historiques rares, à la sonorité fascinante. Actif en formation de chambre ou d'orchestre, et dans des projets enrichis d'une mise en place scénique, Ausonia met en avant les différentes dimensions possibles d'un ensemble. En élaborant des programmes de concert fortement identitaires, nous avons contribué à élargir notre champ de création et surtout à entreprendre un dialogue fort avec le public en rendant immédiatement sensibles les qualités profondes d'œuvres complexes.

En quinze années d’activités, Ausonia a développé un vaste répertoire, et donné une véritable identité à son « Ausonia touch », que reconnaissent immédiatement les passionnés de musique de plus en plus nombreux à attendre ses nouvelles productions.
La musique française a toujours été une de nos spécialités. Après avoir contribué à la redécouverte de François Francoeur (2001 : enregistrement de quatre sonates pour violon et basse continue (Calliope) 2004, enregistrement de sonates et d’airs extraits d’opéras (Alpha, avec la soprano Isabelle Desrochers), 2007 enregistrement de Zélindor, opéra en un acte (enregistré live et publié dans le coffret-anniversaire des vingt ans du Centre de musique baroque de Versailles), compositeur oublié à l'intensité poétique inattendue, un long travail de recherche nous amené à produire des programmes originaux en formation réduite afin de mettre en évidence la puissance troublante de la musique de Jean-Philippe Rameau (2003 : "De Platée à Dardanus", 2005 : "Feste et orages, de Rameau à Lully", 2006 : "Zoroastre et Zaïs, que les mortels servent de modèle aux dieux", enregistrement en 2008 (Alpha), 2011 : un Castor et Pollux, unissant les trois versions historiques (1737, 1753 et 1764), enrichi d'une mise en espace de Tami Troman et des lumières de Nathalie Perrier (reprise en 2014).

Une place importante parmi les créations d'Ausonia a été consacrée à la musique germanique : J.S. Bach et le répertoire autrichien du dix-septième siècle. L'intégrale des six sonates pour clavecin et violon obligé de J.S. Bach par Frédérick Haas et Mira Glodeanu, présentée de nombreuses fois en concert, a fait l'objet en 2006 d'un enregistrement (Ambronay) largement salué par la critique. Notre programme autour du Rosaire de H.I.F. Biber a été l'une de nos créations les plus intenses. Ce projet conçu en triptyque proposait l’intégrale des Sonates du Rosaire en dialogue avec des œuvres vocales et instrumentales du dix-septième siècle, enrichies par la présence de l’acteur de théâtre Nô Masato Matsuura : une réponse convaincante est ainsi donnée aux très nombreuses questions soulevées par la présentation de ces œuvres en public. Présenté lors de nombreux festivals, le troisième volet a été filmé et publié en DVD en 2009 (Souvigny). Après les avoir fréquenté en concert pendant de nombreuses années, nous allons enregistrer en septembre 2015 des concertos pour violon et pour clavecin de J.S. Bach. Ce sera le premier enregistrement de Hitasura Production, la société d’édition fondée par Frédérick Haas afin de publier en toute liberté le résultat de ces années de recherche et de travail intense. Parution au printemps 2016 (Hitasura).

En 2006 commençait notre collaboration artistique avec le danseur Japonais Masato Matsuura. La liberté de formes des sonates de Biber, et leur force mystérieuse nous paraissait autoriser, et inviter à une telle rencontre. Suivit Noh-Bach, un programme où l’étonnante richesse des différentes chorégraphies de Nô rencontre celle du deuxième Clavier bien tempéré. Presque dix ans plus tard, à la demande des Musikfestspiele de Potsdam, un nouveau programme est créé avec de la musique de Biber, Froberger, Weckmann et Buxtehude : l’intensité extravagante du Stylus fantasticus se trouve éclairée par la présence de l’acteur Japonais. Ce programme sera repris en 2016, à l’occasion du double 400e anniversaire de Froberger et Weckmann.
Ausonia bénéficie du soutien de la Communauté française de Belgique, de la Région Wallonne et de la Commission Musique de l'agence Wallonie Bruxelles International.